Ne jamais se précipiter pour choisir un appartement à louer à Paris

Paris

Publié le : 21 octobre 20203 mins de lecture

Rechercher un appartement peut être à la fois un calvaire et une excitation, surtout si c’est à Paris. Voilà pourquoi, il faut connaître quelques règles de base qui vous permettront de gagner du temps et profiter pleinement de votre location de vacances. Retour sur ces règles dans ce qui suit.

Ne jamais se précipiter pour choisir un appartement à louer à Paris

On peut trouver plusieurs appartements à louer à Paris par différents moyens notamment par le biais de l’internet ou des agences de location. Toutefois, malgré la diversité d’annonces très attrayantes les unes que les autres, il ne faut jamais se précipiter pour choisir l’appartement. En premier lieu, il faut veiller à comparer les offres que vous avez trouvées. Que ce soient le prix, le quartier et ses alentours, les faiblesses et les points forts de chaque appartement. Tout cela entre en jeu pour le choix définitif de votre location de vacances. Pour les sites internet, faites attention aux arnaques de toutes formes qui sont de plus en plus nombreuses.

Faire attention aux documents relatifs à la location

En tant que locataire, vous devez disposer de certains documents pour conclure une location de vacances dans un appartement à Paris. Le propriétaire pourrait exiger votre pièce d’identité, vos trois derniers bulletins de salaire, le contrat de travail et la quittance du loyer du dernier mois. Cependant, il y a certains points que le propriétaire ne peut pas vous demander et que vous devriez faire attention. Il ne peut pas exiger des documents relatifs à votre vie privée, comme votre casier judiciaire ou votre dossier médical personnel ainsi que vos documents bancaires comme une photocopie de votre relevé de compte bancaire. Lui également devra fournir les documents qui justifient son statut de propriétaire.

Ne signer le contrat que si les termes vous conviennent

Selon la loi, le contrat de location, appelé bail, doit faire l’objet d’un écrit. Certes, un simple accord verbal entre le propriétaire et le locataire ne serait pas juridiquement nul, mais il est préférable de disposer d’un contrat écrit, signé d’un commun accord entre le locataire et le propriétaire.  Le bail doit contenir une description précise du bien loué, l’état civil du propriétaire et du locataire, le montant et les termes de paiement du loyer, le montant du dépôt de garantie, la liste des parties communes et l’usage qui sera faite de l’appartement. Si certains termes du contrat ne vous vont pas, il ne faut pas le signer mais parlez-en au propriétaire si c’est modifiable ou pas.

Plan du site